Outils pour utilisateurs

Outils du site


ateliers:serveurmail:dovecot

Dovecot

Dovecot est un serveur de boites mail multi protocole (POP3, IMAP, etc).

Ressources

La base de la configuration de dovecot est inspirée de cet article

Installation

  apt install dovecot-imapd dovecot-lmtpd

Administration

Redémarrer :

  systemctl stop dovecot
  systemctl start dovecot

Vérifier statut :

  systemctl status dovecot 

Configuration

Triage des mails

On utilise le langage sieve pour permettre aux utilisateuxes de créer leurs propres règles de filtrage. On veut aussi s'en servir pour détecter automatiquement les nouveaux spams (quand l'utilisateuxe déplace un mail dans le dossier Junk par exemple).

Dépendances nessaires
  apt install dovecot-sieve dovecot-managesieved dovecot-antispam policykit-1

= Configuration de sieve =

Pour activer sieve, il faut modifier le fichier 15-lda.conf:

/etc/dovecot/conf.d/15-lda.conf
# Address to use when sending rejection mails.
# Default is postmaster@<your domain>. %d expands to recipient domain.
postmaster_address = postmaster@anarcha.pink
 
# Hostname to use in various parts of sent mails (e.g. in Message-Id) and
# in LMTP replies. Default is the system's real hostname@domain.
hostname = mail.anarcha.pink
 
protocol lda {
  # Space separated list of plugins to load (default is global mail_plugins).
  mail_plugins = $mail_plugins sieve
}

de même pour 20-lmtp.conf

/etc/dovecot/conf.d/20-lmtp.conf
protocol lda {
  # Space separated list of plugins to load (default is global mail_plugins).
  mail_plugins = $mail_plugins sieve
}

Il faut ensuite donner des fichiers aux utilisateuxes, dans leur home dovecot (pas forcément la même chose que le home Unix).

~/.dovecot.sieve
require "fileinto";
# SPAM Checks
if header :is "X-Spam" "Yes" {
    fileinto "Junk";
    stop;
}
if header :is "X-Spam" "yes" {
    fileinto "Junk";
    stop;
}
if header :is "X-Spam-Action" "reject" {
    fileinto "Junk";
    stop;
}

= Dovecot antispam =

dovecot-antispam est un module qui réagit aux actions IMAP (donc via client de messagerie). Si un message est mis dans le dossier Spam ou s'il en est retiré, il exécute une commande (ce sera pour dire à rspamd de prendre ces critères en compte).

Pour le configurere, il faut créer le fichier conf.d/90-antispam.conf (en copiant par exemple le conf.d/90-plugin.conf qui est un bon modèle)

/etc/dovecot/conf.d/90-antispam.conf
##
## Plugin settings
##
 
# All wanted plugins must be listed in mail_plugins setting before any of the
# settings take effect. See <doc/wiki/Plugins.txt> for list of plugins and
# their configuration. Note that %variable expansion is done for all values.
plugin {
    antispam_signature = X-Spam
    antispam_backend = pipe
    antispam_spam    = Junk
    antispam_trash   = Trash
    antispam_mail_sendmail = /usr/bin/rspamc
    antispam_mail_spam     = learn_spam
    antispam_mail_notspam  = learn_ham
    antispam_mail_sendmail_args = -h;localhost:11334;-P;q1
}

Puis on modifie le conf.d/20-imap.conf

/etc/dovecot/conf.d/20-imap.conf
protocol imap {
  # Space separated list of plugins to load (default is global mail_plugins).
  mail_plugins = $mail_plugins antispam
}

Authentification d'utilisateurices virtuelles

Afin de permettre de créer des comptes mails à des personnes sans leur créer un compte unix, il est nécessaire de gérer des utilisateurices virtuelles. Comme nous avons déjà un arbre ldap, autant l'utiliser.

Configuration de l'auth dovecot

Il faut commencer par modifier les directives de configuration de dovecot et de choisir le mode d'identification que l'on veut. Par simplicité, et pour laisser au serveur ldap la gestion de l'identification, on utilisera la technique de l'Authentification Bind telle que documentée sur le site du projet Dovecot.

En particulier; il faut modifier le fichier '/etc/dovecot/dovecot-ldap.conf.ext' afin de lui préciser les valeurs nécessaires au fonctionnement sur anarcha:

/etc/dovecot/dovecot-ldap.conf.ext
[...]
uris = ldapi://localhost # Nous nous connections localement à notre serveur
 
auth_bind = yes # Pour utiliser la méthode d'auth bind
 
base = dc=anarcha,dc=pink # Notre arbre ldap est structuré sous cette base.
 
user_attrs = =home={%ldap:homeDirectroy},=uid={%ldap:uidNumber},=gid={%ldap:gidNumber}
# Nous mappons les attributs ldap (si ils existent) avec leurs équivalents dovecot.
# La syntaxe est dérivée de la [[https://doc.dovecot.org/configuration_manual/authentication/user_database_extra_fields/|documentation en ligne]].
# Cela nous permet de gérer des utilisateurs réeels (les admins, qui reçoivent aussi des mails)
# et virtuels, sans forcer l'utilisation d'un shell ou d'un home global.
 
user_filter = (&(objectClass=inetOrgPerson)(uid=%u))
# Ceci est le filtre dlap utilisé pour trouver les utilisateurs dispoant d'une boite mail.
# On s'assure que ce sont des inetorPerson, et que l'uid (et pas l'uidNUmber) correspond au
# nom d'utilisateur court (sqns le @anarcha.pink à la fin). 
# C'est la même syntaxe aue pour les filtres de ldapsearch.
 
pass_attrs = =user=%{ldap:uid},=password=%{ldapPassword},=userdb_mail_crypt_private_password=%w
# Les arguments dont on a besoin pour vérifier le mot de passe de l'utilisateurice et comment
# ces champs sont mappés avec les valeurs de l'arbre ldap
 
pass_filter = (&(objectClass=inetOrgPerson)(uid=%u))
# Même commentaires que pour user_filter
 
iterate_attrs = uid=user
iterate_filters = (objectClass=inetOrgPerson)
# Ces attributs et filtres sont utilisés pour lister tous les utilisateurs du système.
 
default_pass_scheme = CRYPT
# Les mots de passe que récupèrer dovecot sont, souvent, au format {SCHEME}bla.
# Si ce n'est pas le cas, alors on demande au système d'utiliser CRYPT, le même schéma
# que pour /etc/shadow par exemple. Et la valeur pqr défaut de l'arbre LDAP.

A noter, dans less pass_attrs, on récupère un champ userdb_mail_crypt_private_password (auquel on donne l valeur du mot de passe saisi par l'utilisateur), il nous servira pour la gestion des boites mails chiffrées.

Une fois ce fichier édité, il faut l'activer dans '/etc/dovecot/conf.d/10-auth.conf', et penser à désactiver la configuration par défaut afin de n'utliser QUE la config ldap, en commentant et décommentant les bonnes lignes à la fin du fichier

/etc/dovecot/conf.d/10-auth.conf
[...]
#!include auth-deny.conf.ext
#!include auth-master.conf.ext
 
!include auth-ldap.conf.ext
#!include auth-system.conf.ext
#!include auth-sql.conf.ext
#!include auth-passwdfile.conf.ext
#!include auth-checkpassword.conf.ext
#!include auth-vpopmail.conf.ext
#!include auth-static.conf.ext
Ajout de valeurs par défaut pour les comptes virtuels

Comme nous utilison dovecot pour gérer des comptes virtuels, il est nécessaire de fournir certaines valeurs par défaut, qui ne peuvent pas être stockées dans l'arbre LDAP, par exemple le numéro d'UID, ou le répertoire HOME.

Pour se faire;, il faut modifier les bases d'auth gérées par LDAP (userdb et passdb en l'occurence) gérées dans le fichier '/etc/dovecot/conf.d/auth-ldap.conf'

/etc/dovecot/conf.d/auth-ldap.conf
passdb {
  driver = ldap
 
  # Path for LDAP configuration file, see example-config/dovecot-ldap.conf.ext
  args = /etc/dovecot/dovecot-ldap.conf.ext
}
[...]

Rien de bien sorcier jusque là, on dit à dovecot que notre base pour vérifier les mots de passe est gérée par ldap, et que la configuration de celui-ci est dans le fichier modifié plus haut.

/etc/dovecot/conf.d/auth-ldap.conf
[...]
userdb {
  driver = ldap
 
  # Path for LDAP configuration file, see example-config/dovecot-ldap.conf.ext
  args = /etc/dovecot/dovecot-ldap.conf.ext
  default_fields = home=/var/mail/%u uid=mail gid=mail
}

De même pour la base récupérant les informations, on utilise ldap. A noter le champ 'default_fields' qui permet de fournir des valeurs cohérentes si l'arbre LDAP ne contiens pas toutes les informations. Dans ce cas; on crée un répertoire par utilisateur dans /var/mail, et ce répertoire est géré avec les droits de l'utilisateur 'mail' appartenant au groupe 'mail', et qui est l'utilisateur utilisé par dovecot.

Chiffrement des mails en base

On est des gens bien, on essaye de faire en sorte de ne pas pouvoir lire la correspondance privées de nos utilisateuxes. Pour cela on active le plugon mailcrypt de dovecot, et on utilise son focntionnement par répertoire (et non au niveau global). La [documentation](https://doc.dovecot.org/plugin-settings/mail-crypt-plugin/) détaillée de dovecot explique les différences entre les deux modes.

Cela nous permet de chiffrer les mails entre les écritures et lecture sur disque. Ils restent non chiffrées lors de leur parcours dans dovecot, notamment lors de l'analyse antispam. Mais cela rend complexe la lecture en clair des mails par quelqu'un ne disposant pas d'une clef.

Configuration de mail crypt

On crée le fichier conf.d/90-mailcrypt.conf à partir de conf.d/90-plugin.conf.

/etc/dovecot/conf.d/90-mailcrypt.conf
##
## Plugin settings
##
 
# Configuration for the mail crypt plugin, according to
# the official documentation for the directory mode
# encryption :
#
# https://doc.dovecot.org/configuration_manual/mail_crypt_plugin/
 
plugin {
  mail_crypt_curve = secp521r1
  mail_crypt_save_version = 2
  mail_crypt_require_encrypted_user_key = yes
}

Il faut ensuite activer le plugin mailcrypt dans la configuration de la gestion des mails, et dire dovecot de stocker certains attributs spéciaux directement dans le répertoire home du compte (cela permettra de stocker toutes les clefs symétriues chiffrées).

/etc/dovecot/conf.d/10-mail.conf
[...]
# Space separated list of plugins to load (default is global mail_plugins).
mail_plugins = $mail_plugins mail_crypt
 
mail_attribute_dict = file:%h/Maildir/dovecot-attributes
[...]
Générer les cles maîtres

Pour chaque compte, il faut une clef maître. C'est l'attribut 'userdb_mail_crypt_private_password' dans les attributes passdb fournis par dovecot-ldap. Sans cette clef, il n'st pas possible de chiffrer/déchiffrer les mails, générant alors des erreurs et rendant impossible pour l'utilisateur de recevoir des mails.

Cette clef est générée par via doveadm, en root (via sudo donc) de la façon suivante :

  $ sudo doveadm -o plugin/mail_crypt_private_password=<password> mailbox cryptokey generate -u <username>

L'option -o est nécessaire, car nous utilisons des clefs protégées par mot de passe et qu'il faut donc en fournir un. Il faudra ajouter cette commande à nos scripts de gestion des utilisateuxes.

ateliers/serveurmail/dovecot.txt · Dernière modification: 2020/03/01 15:36 par okhin