Outils pour utilisateurs

Outils du site


ateliers:corpsetsexualites

Journée de présentation des projets sur les corps et les sexualités

  • Moment de l'atelier : le 17 décembre 2017, de 11h à 17h
  • Lieu de l'atelier : La Mutinerie (à Paris)
  • Matériel : Rétroprojecteur, ordinateurs
  • Niveau de l'atelier : débutant
  • Organisation : Ag3m & Zora

On vous proposera de 11h à 17h, en accès libre, des activités sur la thématique des corps et des sexualités : table de zines, sélection de la bibliothèque, jeux vidéos en libre service, espace couture de serviettes hygiéniques en tissus, résultats des projets qui ont déjà eu lieu, …

Et à partir de 14h, on vous propose de venir présenter et discuter des projets que vous aimeriez porter ou voir au Reset. N’hésitez pas à amener de la documentation, des exemples de projets qui vous inspirent, des idées farfelues pour brainstormer, … #spoiler on parlera entre autres d’impression 3d, d’auto-gynéco, de projets manuels, de couture, …

Espace couture et broderie

Il y aura à dispo: du matériel de couture, des tissus, du matériel à broder, mais n'hésite pas à apporter ton matériel si tu en as, il y aura le groupe de couture pour t'accompagner et t'aider si besoin!

Toute la journée tu pourras coudre des serviettes hygiéniques lavables. On utilisera ce tuto: https://infokiosques.net/spip.php?article517 Avec ces patrons: https://infokiosques.net/IMG/pdf/padspattern.pdf

On a aussi prévu une session flash broderie avec Clara. Le principe est le même que celui d'un flash tattoo: on met à ta disposition des dessins simples à broder pour contribuer à la guirlande du RESET qui sera fabriquée pour l'occasion!

Espace Bibliothèque et Ressources:

Vous pourrez consulter des ressources dans l'espace de la bibliothèque traitant de ces sujets:

Livres:

  • 
Anne Fausto Sterling : Corps en tous genres

  • Hélène Rouch : Les corps ces objets encombrants

Blogs et Newsletters:

Jeux Vidéo:

Zines:

Corps :

Teuchs :

Auto-gynéco :

  • S’armer jusqu’aux lèvres : Quelques outils d’auto-défense gynécologique à l’usage de toutes les femmes et à toute personne qui a un vagin et qui a besoin de s’adresser parfois à un(e) gynécologue.

Coloriages

Projets Artistiques:

Les Projets \o/

Présentations à partir de 14h

  • Porno, queer, corps, territoires avec Rachele Borghi et Eve
  • Sex toys 3D avec Chloé
  • Clitos 3d avec Olasd
  • Ethnographie de ma chatte avec Marion
  • Kit les parleuses avec Fanny
  • La Newsletter de ma chatte & projets d'auto-gynéco avec Clu, Britney et Aukan
  • Projet hormones et réappropriation de la médecine avec Zora et Marion
  • Gynepunk lab avec Anne
  • Clitopad et queer games avec Izawenn

En live sur twitter

Compte rendu des projets présentés

Journée corps & sexualités au Reset, le 17/12

Présentation par Zora On avait très envie que ce qu'on sait faire et arrive à faire on s'en serve pour nous faire des choses au Reset autour des corps & des sexualité. On veut créer de l'émulation pour faire des choses en 2018.

Présentation des objets exposés & des espaces.

Rachele Borghi s'intéresse aux questions de géographie queer et de post-porn. Eve et Rachèle vont présenter son travail. Elle a fait des articles sur la post-pornographie féministe. Certains sont en accès libre. On pourra les mettre sur le wiki.

On pourrait relancer la Pirate Box pour partager des fichiers (pdf, audio, video, …)

Qu'est-ce qu'on fait en géographie ? Ce n'est pas pareil qu'au collège et au lycée. On ne parle pas vraiment de quelle rivière court où. La géographie c'est un regard sur l'espace. Géo humaine et sociale et culturelle. Eve : Géographie = socio dans l'espace. Comment on peut voir des dynamiques sociales et culturelles prendre place dans l'espace. Exemple, quand on rentre dans une boutique, on ne va pas derrière les caisse. C'est une sorte de mise en scène du rapport de pouvoir dans l'espace. Derrière les caisses ce sont les personnes qui ont le pouvoir, qui y travaillent. Ce sont des dynamiques qu'on retrouve partout dans la rue et qu'on peut appliquer avec les différents rapport de pouvoir dans la rue. Certaines pers sont plus à leur place dans la rue que d'autres. On voit des espaces comme la Mutinerie qui naisse par opposition à l'espace public où tout le monde n'est pas à sa place. On est tous géographes, parce qu'on met en place des stratégies dans la rue, par exemple pour se protéger du harcèlement de rue. Rachèle s'intéresse au harcèlement genré dans la rue, notamment contre les femme trans. Auto-ethnographie pour essayer de comprendre les dynamiques qu'on retrouve dans l'espace urbain par rapport au genre. Quelles sont les interactions qui vont se faire avec les personnes qui sont dans l'espace public avec nous. Plusieurs facettes du genre. Identité. Assignation sociale, par le regard, de façon inconsciente. Pers trans particulièrement touchées. Dans la perception populaire, on touche aux normes que les personnes vont utiliser pour assigner un genre. Par exemple, impossible de se définir comme agenre dans l'espace public, parce que confronté/e à un système complètement intégré dans l'espace public. –> essayer de comprendre comment changer le regard, et avoir différentes manières de changer les assignations de genre. L'espace est genré, exemple des toilettes publiques. Elles ont essayé de réfléchir à des moyens de renverser les dynamiques oppressives et comment les intégrer dans nos corps, nos sexualités, nos débats. Trouver des méthodes de se réapproprier les espaces. On est cantonné à un espace qui s'apparente à du privé. Plus on investi l'espace public, plus on y intègre ces problématiques, plus on en parle. “contaminer l'espace public” pour renverser les dynamiques oppressives qu'on peut subir au quotidien. Les pers. trans ont une façon d'occuper l'espace public qui est coloré par la violence subit au quotidien. du coup on utilise peu l'espace public. D'où l'importance d'espaces comme la Mutinerie, un des espaces les plus anciens dans Paris, considéré comme queer. Généralement ces endroits ne durent pas plus de 5 ans. Bcp d'espaces éphémères. “socialisation éphémère des lesbiennes à Paris”. On est parti de boite de nuit (pulp) à des soirées éphémères (Wet, Playnight, …) Le marais reste un truc de mecs. Femmes &trans sont systématiquement évacués de ces espaces.

cf thèse de Cha Prieur sur les espace queers à Montréal & Paris. Chercheur de Paris 4, qu'on pourrait peut-être inviter au Reset. Bcp de travail sur les espaces parisiens, notamment Mut.

Impossibilité de travailler en observant, sans prendre part à la performance. idée de contamination liée à l'idée de performance publique, par exemple à travers le post-porn. Perf de BDSM/bondage dans l'espace public, dans les limites de l'attentat à la pudeur. Autre espace à conquérir = internet. “contaminer l'espace virtuel. Vidéos de perf, … /!\ harcèlement. Perf plus facile à appréhender que discours scientifique.

Perf sur le corps = mise en scène de nous même + faire résonner avec la personne qui va nous regarder. Perf = outil très fort de “contamination”.

Perf facile à reproduire = écrire avec marqueurs des questions sur nos corps sur notre rapport au corps. = occasion de réfléchir à bcp de choses sur ces questions.

Zora : Rendre les savoirs accessibles = aussi ce que fait le Reset. Il y a vraiment des choses à faire en termes d'éducation populaire. Nous avons vocation à rendre le savoir scientifique, parfois élitiste, accessible à toutes.

Aussi contaminer internet = un truc que les cyberféministes ont fait.

Anne : Le terme cyberféministe revient en usage. Idée d'engager les réseaux de communication pour y faire qqch. Utiliser les outils (hétéro)patriarcaux. cf les VNS matrix, ont écrit un manifeste qui utilise beaucoup les notions de fluides. Bcp d'utilisation de la notion de contamination. on va afficher le manifeste. L'usage des internets ont changé. Avant, de l'ordre de un autre espace où on peut se libérer, maintenant pas si simple. Le terme revient avec des pratiques autres. Très excitant de travailler là dessus.

Marion (réappropriation, ethnographie) : application concrète, veut proposer ateliers : - écriture autour des savoirs gynéco - plus général autour des expérimentations autour des corps et de la gynéco. Son parcours. Chercheuse en sociologie. Utilise des outils de l'ethnographie (entretiens, terrain, obs participantes, …)participe aux ateliers, à la construction des outils, … Travail lié aux nouvelles tech (usages, conception, …) gros intérêt sur le genre (= logique globale, rapport de pouvoir qui va organiser notre place dans l'espace pub, organiser notre utilisation des tech, …) comment le genre et la tech se construisent l'un l'autre. Aussi, atteinte d'endométriose. Maladie chronique, cellules de l'endomètre se développent hors de l'utérus. A chaque cycle, l'endomètre se met à saigner, où qu'il se soit développé dans le corps. Maladie liée aux organes gynéco, aux douleurs, au féminin = peu de diag. 16 ans pour un diag. Parcours très violent. Lutte pour la reconnaissance face à des médecins/spécialistes. douillette, dans sa tête, faut se reposer, rapport conflictuel à la mère, à la maternité, … Violence liée à l'identité de genre. avait une réflexion sur le genre. perdu 15 kg, plus de poitrine, très à l'aise de ne plus être identifié/e comme femme dans l'espace public. Or, maladie féminine, bcp d'examens autour de la féminité, la maternité, examens avec pénétration, question de “comment rester femme”, … au moment ou elle avait essayer de délier ça. Réflexe de protection = faire du terrain. Expérience pour produire du savoir pour en faire qqch. Observait le matos, la manière de parler, l'orga des lieux, role de patiente, quelle visibilité, explications, retour sur l'examen ou pas. Dans les médias, il y a des comédiennes / chanteuses porte paroles, … à chaque fois, femmes souriantes qui ont très mal et ne peuvent pas avoir d'enfant, mais toujours à propos de la joie de vivre. Maladie chronique totalement invisible. Impossible de montrer les douleurs et ce que ça fait aux quotidien. Doublement invisibilisé pcq décrédibilisation des “femmes”. –> Comment faire reconnaitre cette maladie, et que mobiliser dans cette reconnaissance. Rapport aux novelles tech. Forum, rapport de règles, carnets de symptômes, … listes, IRM, échographies, … comment mobiliser ces objets en tant que patiente. Maladie évolutive avec symptômes différents selon pers. et cycles. Cmt les objets façonne l'expérience corporelle de la maladie ? Approche féministe des sciences & tech. Jusqu'ici, corps appréhendé comme une surface sur laquelle sont inscrit les rapports de pvoir. Il faut s'intéresser à la matérialité du corps et à son ressenti.

Parcours = 1ère étape = échographie endo-vaginale, mais en disant que c'est pas très fiable, flou, … 2ème étape, IRM. Elle a eu une echo avec une “expérience dynamique”, où elles ont regardé à l'écran ensemble pour savoir ce qui faisait mal. Poss de lier les douleurs à ce qu'elle voyait. Avait des explications. Hyper difficile décrire dessus parce que pas les mots, pcq pas bcp de textes sur nos chattes.

–> reprendre le LT d'hypso ici, j'ai perdu le fil ←-

Zora avait fait un twine sur le SOPK. Expérience sur l'écriture interactive.

On est plein à avoir plein de morceaux de savoir. On a des gens forts en fanzines. Atelier plus large sur appropriation de parcours et de savoirs médicaux et sur nos expérimentations. Expérimenter les traitements, mais aussi des trucs flous type canabis médical, sport, CBD…

Le Kit les Parleuses

Contexte. Elle est designer spé en innovation sociale. projet de master. questions sur la sous-représentation du sexe “féminin”. S'est confrontée à la méconnaissance de son corps. Notamment sur la contraception. 83% des adolescentes ne savent pas représenter un vulve. Conséquences quotidiennes. sanitaires pour se faire soigner, sociales sur sa confiance en soi, discrimination, …

Recherches sur l'existant. Notamment des outils pour les sages femmes pour étudier l'accouchement.

Pour dépasser les tabous et ce qui dégoute les gens (chair, sang, …) représente pas les organes par leurs formes, mais par leur fonction. exemple clito érectile, ovaire représenté 2 manières : soit avec billes pour parler des ovocytes, soit avec pompe pour parler ovulation. Utilise pour éducation. exemple avec planning familial, … aussi possible avec enfants. Très facilement diffusable et pas cher. exemple trompe = joints de chasses d'eau, clitoris = gants en latex. cherche un modèle économique pour site internet et premiers kits. La mallette permet d'assembler les objets entre eux. Périnée = corde d'escalade, mais à refaire plus élastique. vulve = emboiter petites lèvres, grandes lèvres et clitoris. vagin a retravailler pour qu'il puisse se rétracter et s'adapter à ce qu'il contient. utérus avec endomètre séparé. possible d'utiliser le tissus de l'endomètre ailleurs pour parler d'endométriose. suppléments : pour montrer la taille max de dilatation du col de l'utérus. possibilité d'ajouter un stérilet.

Démonstration irl : Clu ouvre le vagin avec un spéculum. Fanny introduit le stérilet.

Question sur est-ce que ça aide pour le rapport avec le gynéco ? N'a pas eu de rapport avec son gynéco depuis donc elle sait pas. Mais donne une appréhension différente des volumes. A eu du mal à trouver des représentations “justes” en coupe et de face pour les modèles.

Importance des notions de design : a rencontré un médecin au début de ses recherches. Faisait des cours avec des modèles anatomiques (utilisés par des étudiants en gynéco) très atroce, corps tronqué, pour les adolescents c'est très gênant. le niveau de réalisme est très gênant, ça ressemble à un mauvais sextoys, … Importance des couleurs, ex de l'endomètre orange fluo, pcq il se passe un truc de ouf avec l'endomètre. Les matériaux aussi sont un peu techniques. Permet de s'éloigner du sujet du corps et de travailler sur les fonctions. ça permet de mettre en lien/en rapport, c'est dynamique, pas figé. Idée que n'importe qui puisse dessiner chaque objet facilement sur un papier, par exemple pour dessiner pour expliquer avec son gynéco.

projet “cancer a dom” ? projet “dolography” ? pour mapper les douleurs sur une carte du corps.

Cluny. ça fait 3-4 ans s'intéresse à la gynéco point de vue de patiente. Revendique légitimité à parler de nos corps, de nos maladies, ou pas. Savoirs confisqués. travaille en réseau de petits projets. démarche personnelle de vidéos quotidienne pour parler de sa chatte. puis ateliers d'autogynécos. avec Émeline, création d'une newsletter. Volonté de rendre compte de ce qui existe, de donner la paroles à des gens qui ont des projets, ont mis en place des choses. fédérer les contenus que nous créons autour de nos corps.

Aukan. co-orga les ateliers d'auto-gynéco. cycle de 3 ateliers : - groupe de parole sur le rapport à notre corps, gynéco, violences médicales, règles, maladies, … - chatte-à-modeler. ex: c'est quoi un clito, on essaye de le reproduire, +/- à l'échelle. - 3ème pas mis en place encore (auto-auscultation). demande de la place.

Aimeraient former des gens à gérer des groupes de paroles pour que les ateliers se multiplient et se dispersent.

Émeline. co-créer newsletter. au début pour annoncer atelier, maintenant création de compta. Témoignages (exemple pers. qui ont enlevé elles-mêmes leurs DIU), projets, …. thèmes : masturbation, IVG/fertilité, protection periodiques lavables. Idée de travailler collectivement.

Cluny, la question de l'espace lui fait penser à l'espace dans les consultations médicales et gynéco. Dans les années 70-80, technique du miroir. Proposition du médecin de comment faire et auto-introduction, … Regarder son col de l'utérus avec un spéculum = performance.

Projet Yona pour changer les pratiques dans l'espace du cabinet de gynéco. Question d’expérimenter sur les différents types de spéculums. On pourrait faire ça au Reset.

Question de l'adaptation des pratiques d'auto-gynéco qui souffrent de vaginisme. ex, spéculum adaptés. Pratiquer sur soi peut être plus facile en 1ère étape. ne connait pas de ressources spécifiques.

Voudrait faire un zine sur l'auto-examen et la consultation gynéco. Il y a peu de ressources en français, surtout en Suisse ou au Québec. Un des seuls zines complet est très daté. On pourrait faire qqch d'actualisé, avec des témoignages, et une réflexion sur les représentations. Voir aussi les outils en ligne. Des auto-questionnaires ou des app/checklists a utiliser. avant/après consultations. type avant : pourquoi j'y vais, après, est-ce que j'ai les réponses à mes questions, est-ce que j'ai compris les examens. Twine peut être un bon outils pour faire un truc interactif aussi. On pourrait créer différents parcours de consultations. On pourrait aussi le faire du point de vue du soignant. C'est intéressant de s'autoriser à prendre la place du soignant. (fin janvier, atelier twine au Reset)

Possibilités d'entrer en contact avec Outrans & EST & Pour une meuf pour réfléchir sur les pratiques et les partenariats.

Zora : Projet sur les hormones. a un SOPK, 1pers. assignée femme sur 10. Masculinise le corps a cause de surproduction d'androgènes. s'est reconnue dans ce qu'a dit Moossye sur le diag. Il y a un twine qui raconte ça. Veut se réapproprier les hormones. Ne veut plus dépendre de médecins et de traitements parfois violents. Mise à disposition de nos connaissances sur les hormones. Envie de documenter ses (nos) expériences. Vulgariser de la doc scientifique sur les hormones. Notamment avec des femmes trans. Arrêter de classifier les hormones selon les parcours, mais on prend les mêmes hormones et on peut en parler ensemble. Kankan récupère des cours de médecine sur le sujet.

Ag3m : projet d'app/site pour mesurer les effets primaires & secondaires des traitements.

Chloé : jeune designer. projet sur le genderfucking qui différencie sexe/genre/sexualité. Idée d'atelier conception et production de sex toys avec contraintes pers. trans avant/après/pendant transition. A produit des objets. Possibilité de faire un atelier ensemble pour concevoir avec des paramètres pour avoir des sextoys adaptés individuellement et utiliser les outils pour les produire. Une partie pénétrée et une partie pénétrante assemblables. Olasd : Au Reset on a tous les outils pour mettre en œuvre : imprimante 3d, outils de programmation pour le paramétrage, ateliers html/css pour faire un site internet autour, on a aussi les gens pour en parler et réfléchir. On a plein de choses à mettre ensemble. Zora : aussi en lien avec ateliers électroniques, possibilités d'introduire moteurs et puces pour les rendre vibrant. On peut faire un atelier démontage de sextoys pour voir comment ça marche. Chloé : possibilité d'imprimer avec du fil de plastique souple. On peut aussi produire des moules pour mouler du silicone, et avoir des objets soit pleins soit creux. A fait un outil (avec des logiciels licenciés) pour dessiner les parties intérieures / extérieures pour qu'elles soient encastrables. Possibilité d'avoir un effet ventouse avec le plastique souple.

Anne : Idée de refaire les outils des GynePunk, né dans un BioLab à Calafou (espagne), idées de sorcières/cyborg, va avec réappropriation, performance, … Elles ont imprimé des spéculums, des outils de consultation pour elles et des personnes qui ont “peu” de moyen par rapport aux médecins. Possibilité d'imprimer des choses en lien avec la Paillasse et le CarrNum. Permettre d'apprendre de nouvelles choses ensemble. Clu : réfléchir à quelles mesures on veut avoir, qu'est-ce qui est possible. Être capables d'interpréter les résultats. Intéressant aussi de faire des cultures bactériologiques avec les mycoses (OCBU par exemple - examen pour les infections urinaires). Réfléchir aussi aux traitements.

Céline : Aspect plus ludique. Faire une borne d'arcade pour la Mutinerie, avec des contrôleurs sous forme de clito. Démonstration.

ateliers/corpsetsexualites.txt · Dernière modification: 2017/12/18 15:26 par ag3m